Jour 9 - Perdus dans la jungle

Publié le par Emilie SANJUAN

Journée Farniente. Couchés tard la vieille, on profite de la matinée au bord de la piscine.

On déjeune entre amis au restaurant de l'hôtel, comme des pachas.

Puis l'idée nous vient de louer un tuk tuk pour aller voir les chutes d'eau de Koh Lanta. Le temps de négocier le prix, de se préparer, il est 16h. Le 4*4 nous conduit au point de départ des chutes, le reste se faisant à pieds. On doit être de retour à 17h30.

Chemin aller parfait, on marche 20-25 minutes et on arrive aux chutes (un filet d'eau en cette saison). Chacun prend des photos, se baigne...

Jour 9 - Perdus dans la jungleJour 9 - Perdus dans la jungle
Jour 9 - Perdus dans la jungle
Jour 9 - Perdus dans la jungleJour 9 - Perdus dans la jungle

Puis vers 16h45, on rebrousse chemin. Mais là, impossible de trouver le chemin. Nous voilà en tongs, à marcher dans la rivière, pendant que la nuit tombe. Les premières minutes, on rigolent, on se fait des films de tueurs en série etc... puis plus les minutes passent, plus on commence vraiment à angoisser. Heureusement après un bon quart d'heure d'angoisse on tombe sur un couple de Russe qui avait entreprit d'aller voir les chutes mais qui était sur le point de faire demi tour à cause de l'obscurité. Grâce à eux, nous retrouvons le chemin, et notre tuk tuk.

Encore une mésaventure, mais qui fait parti de nos meilleurs souvenirs.

Le soir venu, on va se faire passer, pour la première fois du séjour. Des masseuses ont un stand sur la plage de l'hôtel. Jérémy prend massage thaï, moi massage à l'aloé vera. 1h de détente avec le bruit des vagues, un pur régal. Mais quand tout le monde a fini de se faire masser, les restaurants sont tous fermés, sauf un petit truc, tout au bout de la plage. On mange un bon repas thaï, très épicé pour vraiment pas cher.

Et enfin, comme à notre nouvelle habitude, la soirée de termine au Freedom Bar.

Jour 9 - Perdus dans la jungle

Publié dans Sur Place, Thaïlande, Les îles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article